Chrétiens en Ubaye

une pastorale de chien

Dans notre belle église de Barcelonnette, dédiée à St Pierre aux Liens, sur la chaire antique,  se trouve sculptée  la silhouette d’un chien en pleine course tenant dans sa gueule un brandon enflammé. Au-dessus on lit cette inscription latine : Fauces et faces. Ce qui signifie : par l’aboiement et par le feu.

J’en ferai volontiers la devise de ma pastorale en Ubaye.

Pourquoi le chien ? 

Parce que  j’aime beaucoup ce fidèle compagnon de l’homme qui court vite et avertit par ses aboiements, tandis que le prophète Isaïe fustige ces chiens muets, inutiles. (Isaïe 56, 11)  

Pourquoi le feu ?

Parce que Jésus nous rappelle  qu’il est venu jeter un feu sur la terre et qu’il lui tarde que soit embrasée notre belle vallée de l’Ubaye !  Heureusement je ne suis pas le seul chien qui court, je chasse en meute avec bien d’autres chiens du Seigneur  et il y a même avec nous des chiens d’arrêt qui, eux, savent fixer le troupeau dans des lieux sûrs.

Les loups n’ont qu’à bien se tenir !  

 

père François Marot, curé du Secteur Pastoral de la vallée de l’Ubaye